FAIL (the browser should render some flash content, not this).
Visiteurs: 60018
Aujourd'hui: 27
 
Se connecter



S'inscrire
Mot de passe oublié

Statut des serveurs
En ligne
3 Visiteurs, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total : 3
Statistiques

392 membres inscrits

Dernier membre:
jujubacalanoob

Plus de stats

Hommage: son Histoire
 

Livre Premier



Les temps avaient chang?s... Les batailles aussi.
Quoique toujours antagonistes, les diff?rentes races comprirent qu'ensemble, elles ?taient plus fortes.
Laissant, par moment, leur vindicativit? r?ciproque, en suspens, elles s'alli?rent pour faire des qu?tes qui leur rapporteraient argent, puissance et gloire.
Il se forma alors des clans compos?s de multiples races, et le commerce s'installa : une ?re de relative tranquillit? et de commerce ?tait n?e.

Loin de toute consid?ration, Gran Kain fulminait : il ?tait de moins en moins ador?.
Nostalgique de sa grandeur pass?e, il d?cida de cr?er de nombreux mondes parall?les et y diss?mina les clans, au gr? de ses envies.

Bien qu'il s'agisse de r?pliques plus ou moins identiques du monde original, ses espoirs ne furent pas d??us, et guerres et rivalit?s renaquirent de leurs cendres sur quelques uns de ces mondes : Certains, m?me, reprirent son culte.
Les mondes qui ne lui plaisaient pas, il les balayait d'un revers de la main, et, ils sombr?rent dans les m?andres de l’oubli.

Mais s'il cr?a des mondes similaires, il oublia une chose cruciale : Le panth?on des h?ros

Les ?mes et les esprits des grands h?ros, de ces mondes aujourd’hui disparus, eux, se retrouvaient toujours au m?me endroit.

Endroit magique par excellence, le panth?on leur permettait de communiquer entre eux, pauvres pantins qui ne comprenaient pas ce qui leur ?tait arriv?. De fil en aiguille, leur exp?rience cont?e et compar?e, ils comprirent, m?me ceux qui ?taient ses adorateurs, la duplicit? de Gran Kain : Ils en appel?rent alors ? Einhasad.

Le plus grand, le plus fabuleux de ces h?ros, celui-dont-on-a-oubli?-le-nom, s'adressa ? elle au nom de tous :

- ? Tu ne peux nous laisser sombrer dans l'oubli ! Nous avons guerroy?s tant de fois, parfois l'un avec l'autre, parfois l'un contre l'autre. Nous avons connus la gloire, nous nous sommes donn? corps et ?mes dans des qu?tes illusoires. Les nains forgerons ont cr?? des armures et des armes que Gran Kain lui-m?me n'aurait imagin?es ; les mages les ont enchant?es avec des sortil?ges venant du fond de leur m?moire. Je t’en prie, Einhasad, fais qu’il reste une trace de nous, nous qui avons ?t? tromp?s et manipul?s ?

Einhasad , songeuse, r?pondit :

- ? Qu'il en soit ainsi fait. Si vous parvenez ? tous vous entendre, je permettrai ? l'esprit des nains de forger une arme et une armure c?leste : elle regroupera toutes vos connaissances, sera coul?e dans le fleuve de votre gloire et sera grav?e par vos ?mes.
- Mais j'y mets une condition suppl?mentaire : Le savoir, les ingr?dients, tout ce qui aura permit sa r?alisation, resteront, ? tout jamais, scell?s dans ce panth?on.
- Je cr?erai ensuite un monde, qui ne pourra pas disparaitre du fait de Gran Kain, et je la placerai au vu et au su de tous ; seuls les plus grands h?ros, s'ils parviennent ? s'entendre, pourront se la procurer.
- Quand ? toi, qui a eu l’audace de m'adresser la parole, que ton nom disparaisse des m?moires ; qu'aucune tablette, ?crit, r?cit ne puisse te mentionner ; que ton apparence m?me ne puisse ?veiller le plus vague souvenir. Tu seras condamn? pour l'?ternit?, ? jauger les h?ros qui voudront se procurer l'armure, tu en seras le gardien et pour qu’on se souvienne de vous, tu r?pondras d?sormais au nom de HOMMAGE ?

Celui-dont-on-a-oubli?-le-nom, ? ces mots, comprit qu'il serait seul, avec ses souvenirs, et avec la lourde tache d'?valuer l'?me et la d?termination de ces futurs h?ros.

De la foule d’?mes dont il s’?tait fait le porte-parole, s'?leva un flot de protestation sur le sort qu'Einhasad lui r?servait.
Elle dit alors :

- ?Mais le courage dont tu fais preuve m?rite compensation : Je te donnerai pour compagne, ma favorite, Llithyie et pour te seconder dans ta tache, je te donne Orthos, fr?re de Cerbere.
- Traite-les bien, ils te seront fid?les et d'un grand secours : Llithyie a le don d’ubiquit?.
- Afin que tu ne sois pas importun?, je te donnerai ?galement une garde de moines-mages, ?lite de ma garde personnelle : non seulement, ils prieront pour vous mais se chargeront de refouler ceux et celles qui pr?tendent ? l'armure et qui n'auraient pas la force d'?me de les affronter.
- Enfin, pour qu'on puisse te demander audience, seul un oracle connaitra l'endroit exact de ta retraite. ?

Celui-dont-on-a-oubli?-le-nom, conscient que c'?tait l? le seul moyen pour lui et ses fr?res de laisser une trace dans l'Histoire, accepta l'offre d’Einhasad.

Tous les h?ros du Panth?on, s'entendirent sur la mani?re de les cr?er, le type, la puissance et l'apparence de l'arme et de l'armure, et il fut fait selon les directives d'Einhasad.

Alors, tel que le pacte pass? avec Celui-dont-on-a-oubli?-le-nom le stipulait, Elle cr?a un monde : par respect pour ce h?ros oubli?, elle donna ? ce monde le nom de HOMMAGE, pour que chacun puisse se souvenir du sacrifice consenti par lui.
 
Cette page a été consultée 1106 fois |   Mis en ligne par : hephaistos Le 21/03/10 à 16h12